Le roi polonais.

sobieski.

La vodka SOBIESKI® rend hommage au roi Jan III Sobieski, le plus célèbre roi de Pologne.

Jan III Sobieski (1629-1696) était l’un des plus grands rois de Pologne, renommé comme commandant, mais aussi comme gentleman curieux et instruit.

LA JEUNESSE DE SOBIESKI

Jan Sobieski était issu d’une famille polonaise noble et était très instruit.
Il a étudié la philosophie à l’université de Cracovie et, après avoir obtenu son diplôme, il a voyagé à travers l’Europe avec son frère Marek Sobieski. Ils ont parcouru l’Allemagne, la Belgique, la France et la Grande-Bretagne. Au cours de ce voyage, Jan Sobieski a rencontré des rois célèbres tels que Louis II de Bourbon ou Charles II d’Angleterre.
Il a appris l’allemand, le français, l’italien et le latin.
Il aimait aussi l’art, la musique et la littérature.

UN COMMANDANT ARDU

De retour en Pologne en 1648, Jan Sobieski s’est porté volontaire pour l’armée polonaise, suivant les traces de son père, qui était un « grand-hetman » (grand commandant) et député. Jan Sobieski a livré de nombreuses batailles au cours de l’insurrection de Khmelnytsky, une importante guerre cosaque-polonaise qui s’est déroulée au sein du Commonwealth polono-lituanien de 1648 à 1657.

L’ascension de Jan Sobieski vers la gloire avait commencé. Il est devenu « hetman » de l’armée polonaise en 1666.

En 1668, il a vaincu l’armée rebelle et est revenu victorieux à Varsovie. C’est ainsi qu’il a été nommé « grand-homme » de l’armée polonaise, les Hussards.

Un Amant Passionné

Au cours d’un de ses nombreux voyages, il rencontre Marie-Casimire de la Grange d’Arquien (1641-1716), aussi appelée Marysieńka en polonais. Marie-Casimire était une noble dame française ambitieuse de la cour de Louis XIV, roi de France. Pendant sa jeunesse, elle a été la dame de compagnie de la reine polonaise Marie-Louise Gonzague-Never. Jan Sobieski et Marie-Casimire sont tombés éperdument amoureux et se sont mariés en 1665, peu après qu’elle soit devenue la veuve de Jan Sobiepan Zamoysk. On dit que Jan III Sobieski et Marie-Casimire ont eu jusqu’à quatorze ou quinze enfants. Seuls quatre d’entre eux ont survécu.

Marie-Casimire a joué un rôle essentiel dans l’ascension de Sobieski au trône de Pologne.

Après que le roi polonais Jean Casimir (1609-1672), ayant perdu sa femme et de nombreuses batailles, a démissionné du trône, Marie-Casimire a prévu d’aider Jan Sobieski à être élu comme nouveau roi de Pologne. Elle est retournée en France et a travaillé dur pour obtenir le soutien du roi Louis XIV. Pourtant, c’est le roi Michel (1669-1673) qui a été nommé à cette époque.

Pourtant, le soutien français a été crucial pour aider Jan Sobieski à devenir roi de Pologne.

À la mort du roi Michel en 1674, Jan Sobieski est nommé nouveau roi de Pologne.

Pendant qu’ils étaient séparés, Jan Sobieski et Marie-Casimire se sont écrit de longues lettres d’amour passionnées. Cela s’est produit pendant près de vingt ans (de 1665 à 1683), car Marie-Casimire soutenait les campagnes militaires de Jan Sobieski depuis l’étranger.

Après la mort du roi Jan III Sobieski en 1696, Marie-Casimire retourne en France et ne se remarie jamais.

Un heros polonais.

Jan Sobieski a remporté de nombreuses batailles au milieu du XVIIe siècle, notamment contre les tentatives d’invasion de l’Europe par l’armée turque. Tout au long de sa vie, il a lutté avec succès pour la liberté de son pays contre l’Empire ottoman. C’était un grand amoureux de la liberté, plein d’enthousiasme !

Sous le règne du roi turc Kara Mustapha, l’armée turque, qui tente toujours de conquérir l’Europe, envahit l’Autriche en 1683. Le roi Jan III Sobieski a conduit une armée de 76 000 hommes à Vienne, mais l’armée turque était deux fois plus importante : elle comptait 143 000 soldats !

Jan III Sobieski était un chef engagé et habile. Avec sa cavalerie de hussards et aux côtés des armées allemande et autrichienne, ils ont percé la défense turque et ont vaincu le roi Kara Mustapha dans une charge massive.

Comme il s’est battu avec bravoure lors des batailles, les Turcs ont surnommé Jan III Sobieski  » le Lion du Lechistan  », ce qui signifie en turc le Lion de la Pologne.

LE LION DU LECHISTAN. LE LION DE POLOGNE.

Le saviez-vous ?

La constellation de Sobieski a été nommée ainsi en 1690, en hommage à Jan III Sobieski, par l’astronome polonais Johannes Hevelius.

Le roi polonais Jan III Sobieski, qui a donné son nom à la vodka SOBIESKI®, a une salle qui porte son nom dans la Cité du Vatican, en Italie : Sala Sobieski.

L’HISTOIRE D’UN ROI.

INSCRITE SUR UNE BOUTEILLE EMBLÉMATIQUE.

La bouteille de vodka SOBIESKI® se distingue par son design unique qui raconte l’histoire de Jan III Sobieski, l’histoire d’un véritable héros polonais !

Jetez un œil de plus près pour découvrir son parcours !